risques psycho-sociaux

ENTRETIEN Référent Harcèlement : démarches de prévention

Andréa Kemtchoum

Formatrice / Consultante Santé Sécurité au Travail – Référent harcèlement

Partager sur linkedin
LinkedIn
A partir de quel moment un salarié peut – il dire qu’il y a harcèlement ?

Pour le harcèlement moral : Il faut que cela ait lieu au MOINS 2 FOIS

Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel.  

Le harcèlement sexuel est le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante (Article 222-33 CODE PENAL). 

Donc dans les cas , il faut qu’il ait lieu au moins 2 fois. Pas de délai minimal ou maximal entre deux agissements.

Est-ce que les démarches de prévention et de harcèlement sont bien connues par les entreprises ?

Pas toujours MALHEREUSEMENT… CEPENDANT  depuis la loi dite “loi avenir professionnel” du 5 septembre 2018, dans les entreprises comptant au moins 11 salariés et disposant d’un comité social et économique (CSE). Le CSE s’il le souhaite peut  avoir un réferent harcèlement sexuel et agissements sexistes Afin de prévenir ce genre de situations. Toutefois, dans les entreprises d’au moins 250 salariés, le référent devra obligatoirement être désigné .Article L1153-5-1 ET L2314-1 CT .Il sera en charge d’orienter, d’informer et d’accompagner les salariés

Quel type de harcèlement reste le plus fréquent dans les entreprises ?

 On ne peut dire précisément lequel tout dépend du secteur dans lequel le salarié se trouve … Dans le domaine du BTP, ce sera plus du harcelement moral.. dans une entreprise ce sera autre chose…

 

Y a-t- il des facteurs dans l’environnement de l’entreprise qui favorisent le harcèlement ?

Plusieurs choses peuvent être en cause :

  • la psychologie et personnalité du harceleur 
  • le manque  d’information et désinformation sur le harcèlement au travail
  • le manque de communication ou conflits en entreprise
  • la différence entre ce que ce que la salarie peut faire et ce qu’on lui demande de faire.

etc….

La loi rend obligatoire un référent visant à lutter contre  harcèlement sexuel dans les entreprises de  plus de 250 salariés… toutefois est-ce que les salariés se sentent assez libres d’en parler? 

Pour vous parlez j’ai besoin de savoir qui vous êtes, pour me confier j’ai besoin d’être à l’aise, pour être à l’aise j’ai besoin d’avoir un aperçu sur votre personnalité…

EST CE QUE CE RÉFÉRENT EST À L’ÉCOUTE ? EST CE QU’IL EST DISPONIBLE? A T-IL LA RÉPUTATION D’ÊTRE QUELQU’UN COMPATISSANT ETC…

Lorsqu’il y a déjà eu un cas de harcèlement et que le responsable a été sanctionné cela peut motiver d’autres victimes.

Quels sont quelques conseils que vous suggéreriez pour mettre en place une démarche de prévention contre les harcèlements ?

Une démarche de prévention ne peut être efficace que si elle est en accord avec la réalité du terrain… 

Pour qu’un problème soit réglé il faut aller à la source … sur ce qui le cause …

  • Pourquoi ne pas faire un questionnaire anonyme? Format électronique ou papier pas très long.
  • Mentionner dans le Règlement Intérieur les dispositions relatives au harcèlement
  • Élaborer une procédure interne de signalement
  • Évaluer le risque des différents types de harcèlement dans le DOCUMENT UNIQUE   Article L4121-3

La sensibilisation a l’harcèlement moral ou sexuel et former un référent harcèlement sont des actions primordiaux dans cette démarche de prévention

SHARE FORMATION accompagne sur ces thèmes par des enquêtes et diagnostics terrain et des formations personnalisées. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *